L’association Rosa Mouv fédère un réseau de soignants et propose une prise en charge et un accompagnement dans le parcours de soin en cancérologie. Le site de Rosa Mouv ICI.

Le shiatsu en cancérologie

Shiatsu est un mot japonais qui signifie pression (Atsu) avec les doigts (Shi).

Véritable médecine au Japon, le shiatsu est inscrit dans la tradition orientale de prévention des maladies et du bon entretien de la santé et est identifié comme méthode de médecine complémentaire par la Commission Européenne (1997).

C’est une technique de thérapie manuelle qui consiste en des pressions, étirements et mobilisations des différentes parties du corps. Le shiatsu vise à libérer les tensions, réduire le stress, apporter une détente physique et psychique afin d’équilibrer tout le système énergétique. Par ses actions sur les systèmes nerveux et hormonal, le shiatsu stimule la circulation sanguine et renforce les défenses naturelles de l’organisme.

Il atténue les effets de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Il diminue les effets secondaires et agit sur les nausées, les vomissements, les douleurs articulaires, la fatigue. Pour davantage d’efficacité, il est recommandé de pratiquer une séance de shiatsu au plus près du traitement de chimiothérapie et/ou radiothérapie pour restaurer la vitalité du corps affaibli.

La bienveillance et le bien-être sont privilégiés.

Une attention spécifique est portée sur le méridien du foie.
Le foie joue un rôle important dans le processus immunitaire. Il draine les toxines (produits chimio), détermine la qualité de l’énergie, celle nécessaire aux mécanismes de défense.

Le shiatsu, comme toute thérapie complémentaire, ne se substitue pas au traitement spécifique du cancer. C’est une aide précieuse pour accompagner le patient pendant ou au cours des traitements et pour améliorer la qualité de vie.